Manifeste

Qui nous sommes

Nous sommes plus de 10 000 soignants au sein de la SFAP, impliqués dans les soins palliatifs et 350 associations regroupant plus de 6 000 bénévoles. Nous sommes ceux qui réalisent la promesse de notre modèle social à la fin de la vie : apporter à chacun des soins adaptés, un accompagnement personnalisé et une fraternité humaine au soir de la vie.

« Apporter à chacun des soins adaptés, un accompagnement personnalisé et une fraternité humaine au soir de la vie. »

Notre mission : réunir les acteurs de soins palliatifs (médecins, soignants, bénévoles) dans le but de développer et d’améliorer la prise en charge des personnes malades ainsi que la qualité des soins et de l’accompagnement. Nous développons et transmettons aussi des savoirs avec la conviction que l’intelligence, l’attention portée aux autres et les connaissances médicales peuvent toujours être développées afin de mieux soigner et d’accompagner les personnes en fin de vie. Nous voulons favoriser l’accès aux soins palliatifs. La loi garantit à tous et partout l’accès à des soins palliatifs de qualité ; mais nous savons que les moyens qui sont alloués sont insuffisants pour que cette loi s’applique réellement. La SFAP veille auprès des pouvoirs publics pour que ce droit soit effectif pour tous. Nous diffusons enfin la culture palliative afin d’informer et de sensibiliser le grand public aux soins palliatifs.

Notre conviction

Consacré dans la loi depuis 1999, le droit aux soins palliatifs est un immense progrès pour la société et pour la pratique médicale. Ce droit place le patient et son accompagnement en fin de vie au centre du dispositif médical. Il ne se focalise pas sur le traitement de la maladie mais sur l’accompagnement de la personne dans toutes ses dimensions : médicale, mais aussi sociale, relationnelle et psychologique. La France se distingue de nombreux pays par son avance dans ce domaine, et dans la construction progressive d’un parcours de qualité visant à répondre aux difficultés éprouvées à l’approche de la mort. Le grand changement que ce droit introduit est que la mort n’est pas vécue comme un échec du système médical, mais comme une réalité partagée par tous qu’il convient de préparer dans les meilleures conditions. La voie choisie par la France, dans le plus grand consensus politique depuis plus de 20 ans est un motif de fierté et vient enrichir notre modèle social auquel tous les Français sont attachés.

« Le droit aux soins palliatifs est un immense progrès pour la société et pour la pratique médicale. »

Notre combat en 2022

Après 5 plans de développement des soins palliatifs, 100 000 personnes par an en bénéficient, pour une demande estimée à 320 000 personnes par an. 26 départements sont encore dépourvus d’unité de soins palliatifs. A ce problème capacitaire s’ajoute un déficit d’information, parmi les patients mais également au sein des équipes médicales. En 2022, année d’élection présidentielle, nous voulons porter haut la voix de tous ceux qui se battent pour améliorer les conditions de fin de vie en France. Nous voulons que tous les Français puissent bénéficier des mêmes chances et de la même attention à l’approche de la mort.

« Nous voulons que tous les Français puissent bénéficier des mêmes chances et de la même attention à l’approche de la mort. »

Ce que nous proposons pour améliorer la situation

Pour donner à tous l’accès aux soins palliatifs, ce que demandent les différentes lois adoptées depuis 1999, nous proposons que chaque département possède son unité de soins palliatifs, mais aussi que les capacités de prise en charge augmentent fortement pour répondre à la demande, à l’hôpital mais aussi à domicile, là où de nombreuses personnes souhaitent passer leurs derniers jours. Nous pensons aussi qu’une formation aux soins palliatifs doit être dispensée à tous les soignants.

Qu’est-ce que la SFAP ?

Logo Mobilisation Soins palliatifs>

Créée en 1990, la SFAP, Société Française d’Accompagnement et de Soins palliatifs, est une association reconnue d’utilité publique. Elle représente plus de 10 000 soignants impliqués dans les soins palliatifs et 350 associations regroupant plus de 6 000 bénévoles d’accompagnement.
Ses missions prioritaires sont :

  • La mobilisation des acteurs de soins palliatifs dans le but de développer et d’améliorer la prise en charge des personnes malades ainsi que la qualité des soins et de l’accompagnement
  • Le développement et la transmission des savoirs : la SFAP est une société savante qui développe les savoirs, les pratiques et la recherche dans les domaines de la médecine palliative, des soins et de l’accompagnement de la fin de vie
  • La promotion de l’accès aux soins palliatifs : la loi garantit à tous et partout l’accès à des soins palliatifs de qualité ; la SFAP veille auprès des pouvoirs publics pour que ce droit soit effectif
  • La diffusion de la culture palliative : informer et sensibiliser le grand public aux soins palliatifs.